Covid-19 : Nous sommes toujours là pour vous servir.

Donc vos pensées vous portent à croire que déménager serait une bonne solution à ce moment-ci. Une fois l’intention avouée et la décision prise, toutes ces questions viendront à la surface : Où? À quel prix? Comment sont ces endroits? Quels soins seront offerts? Est-ce que je pourrais vieillir qu’importe mon état à cette nouvelle adresse? Est-ce qu’il y a des listes d’attente? Par où commencer?… « Tout ce que je sais, c’est que je veux le meilleur endroit qui existe. »

Vous et moi sommes des personnes différentes, ayant des désirs différents, des passions différentes, des besoins différents et des points de vue différents face à la vie. Souvent, les gens me demandent si une résidence est meilleure qu’une autre. Cette question est difficile à répondre, car ce qui serait un bon endroit pour vous pourrait être le pire endroit pour moi ou inversement. Ayant visité des centaines de résidences dans divers pays, je vous certifie qu’elles sont toutes similaires, car elles se spécialisent dans l’aide aux personnes âgées mais chacune d’entre elles le fait à sa façon. C’est comme comparer des oranges à des pommes.

Quand vous recherchez un nouvel endroit de vie (dans ce cas une résidence pour personnes âgées, soit pour gens complètement autonomes, semi-autonomes ou ayant besoin de soins complets), il est important d’évaluer le portrait global. Qui est la personne qui déménagera en terme : de culture, de capacités financières, de personnalité, d’autonomie, de croyance religieuse, d’orientation sexuelle, d’espace de vie recherché…..tout ça et encore plus sera à évaluer dans le choix de la résidence idéale.

Étonnement, l’une de mes clientes a emménagé dans une résidence, car il y avait un restaurant McDonald sur la même rue. Un autre client, avant même de mettre les pieds dans la résidence, a regardé le toit et m’a dit : « Ma mère va emménager ici, car il y une génératrice sur le toit. » Deux semaines plus tard, sa mère emménageait dans cette résidence. Ces deux situations illustrent bien que le choix de chacun était « son meilleur endroit », malgré les incontournables compromis à faire.

Quand on visite des résidences, il y a beaucoup d’émotions, d’informations sensorielles et de pensées qui nous remuent toutes à la fois. Soyez attentif à tous les aspects, visitez suffisamment d’endroits et gardez en tête que le but consiste à visiter bon nombre de résidences pour qu’en bout de ligne une sélection puisse être effectuée : ne pas aimer, dire « peut être » à d’autres et des oui à certaines. Il y aura des compromis à faire, chacun des compromis aura besoin d’être évalué et soupesé à sa juste valeur.

Trouver le « meilleur endroit » veut dire trouver la résidence où se côtoie sécurité, sentiment d’appartenance et besoins comblés. Une fois tous ces critères satisfaits viendra le sentiment de « ça c’est la meilleure place» (cadre de vie, soins/soutien fourni, budget, endroit de la ville, etc.).

Ce qui est bon pour l’un n’est pas toujours bon pour l’autre. Souvenez-vous que le but des résidences est de rapprocher la communauté des personnes qui y résident 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, donc il doit y avoir un bonne « rencontre » à tous les niveaux des besoin de la personne. En tout temps, écoutez votre intuition. Parfois on ne peut pas exprimer le pourquoi de certains sentiments, on le sent et on le sait tout simplement. Soyez à l’écoute de ces sentiments. Avancez quand vous aurez le sentiment d’avoir trouvé le meilleur endroit, à ce moment là vous aurez la confiance requise pour passer à l’étape suivante.

*Vous vous connaissez mon point de vue pour la notion de « place », n’est-ce-pas? Sinon, ou si vous l’avez oublié, je vous invite à consulter mon blogue «ARGN! Je déteste le mot « placer », janvier , 2013