Juste à temps

— Votre livre Déménager ou non ? arrive pile au bon moment.

— Ah bon, et pourquoi ? ai-je demandé au libraire qui venait de m’aider à stocker les livres sur l’étagère.

— Ma mère a besoin d’aide, mais elle ne laisse entrer personne chez elle. Elle est en colère. Elle vit au deuxième étage et je m’inquiète vraiment pour elle. Croyez-vous que vous pourriez m’aider ?

— Je comprends, personne n’aime vraiment parler du fait de vieillir et encore moins de déménager dans une résidence, ai-je rassuré le fils. Je veux bien essayer de vous aider. Demandez-lui si elle accepterait de me rencontrer et de parler avec moi. On pourrait tout simplement discuter de sa situation actuelle et voir ce qui pourrait l’aider maintenant et dans un avenir rapproché.

Quelques jours plus tard…

— C’est bon, je lui ai parlé. Elle vous attend (tel jour, telle heure). Bonne chance ! Ma mère peut être vraiment désagréable parfois… alors dites-moi si elle ne vous laisse pas entrer, m’a dit mon nouveau client avec un petit sourire gêné.

Briser la glace

Je me suis donc rendue à ce rendez-vous comme à tous mes autres rendez-vous : sans savoir à quoi m’attendre et sans idée préconçue non plus quant au déroulement de notre rencontre. De cette façon, lorsque la porte s’ouvre, je suis capable de voir tous les aspects positifs et la beauté qui se trouvent derrière elle peu importe la difficulté de la situation.

La porte s’entrouvre.
— Bonjour. Vous devez être Marie. Mes enfants m’ont dit que vous alliez passer. Entrez, on va aller dans la cuisine.
La dame reste debout à mes côtés, les mains sur les hanches.
— Asseyez-vous, me dit-elle sur la défensive. Qu’est-ce que vous voulez ? Vous voulez que je vous montre comment je mets mes bas ?
— Non. Sauf si vous avez envie de me le montrer.
— Vous voulez alors que je vous montre comment je fais pour aller aux toilettes ? Ou comment je me couche et je me lève de mon lit ?
— Non. À moins que ça vous tente de me le montrer.
— Ça ne vous intéresse même pas toutes ces choses-là ? Vous voulez juste que je déménage ?! C’est pourquoi ma famille vous envoie, non ? Le camion de déménagement est là lui aussi ?
— Non. Pas du tout. Mais s’il y a des déménageurs, j’espère qu’ils sont cute ! ai-je répondu en lui faisant un clin d’œil.
Elle me sourit et finit par s’asseoir.
— C’est ce que tous ceux qui viennent ici veulent que je fasse. Ils viennent me dire quoi faire. Pas vous ? répond-elle en me pointant du menton. Pourquoi ? Qu’est-ce que vous voulez ?
J’ai en face de moi une personne très intimidée et très intimidante.
— On m’a demandé de venir vous voir pour discuter de ce qui pourrait vous être utile en ce moment. Vos enfants sont inquiets au sujet des escaliers et je dois admettre qu’ils sont assez raides. Depuis combien de temps vivez-vous ici ?
La conversation a duré trois heures. Nous avons parlé de ses problèmes de santé actuels, de ses peines, de ses difficultés, de sa solitude, de sa colère, de ses passions, de son avenir et de bien d’autres choses encore. Son intimidation s’est transformée en confiance et en partage. Au moment de partir, elle m’a serré dans ses bras et m’a demandé quand j’allais revenir.

Services d’Aide aux Aînés – Notre passion

Rendre hommage à la personne âgée qui se trouve devant moi, comprendre ses besoins et essayer de trouver des solutions qui lui permettent de s’épanouir : voilà ce qui me passionne.

De quelle façon une personne âgée met ses bas ou comment elle prend son bain ne regarde qu’elle. Idéalement, elle se sent en sécurité en accomplissant ces tâches. Si ce n’est pas le cas, qu’est-ce qui pourrait lui venir en aide ? Est-ce qu’on peut modifier ou mettre en place quelque chose qui pourrait rendre sa vie de tous les jours plus sécuritaire et plus plaisante ? La réponse n’est jamais la même. La vie et le cadre de vie étant tellement différents d’une personne à l’autre, il n’existe pas de solution « toute faite ».

Créé en 1999, Services d’Aide aux Aînés est né de la véritable passion que j’ai à travailler avec les personnes âgées. Le vieillissement et tout ce qui l’entoure est un sujet si délicat et si complexe. Il existe un réel besoin de parler de la possibilité de vieillir à la maison ou encore d’envisager l’étape difficile qui consiste à déménager dans une résidence pour personnes âgées. Quelque soit l’âge ou les besoins de ces personnes, la vie qu’elles ont vécu et qu’elles continuent de vivre demeure la priorité de mon travail. Les rencontres avec les aînés ne se terminent que très rarement sur une mauvaise note.

Un jour ou l’autre, que ce soit pour nos parents, un ami ou un voisin, nous devrons tous venir en aide à une personne âgée qui nous est chère.

Marie-Claude, fondatrice de Services d'Aide aux Aînés
Marie-Claude Giguère, fondatrice de Services d’Aide aux Aînés

Nos années d’expérience

Quand le téléphone sonne, c’est souvent la voix d’une personne bien intentionnée en détresse qui se fait entendre à l’autre bout du fil : « Ma mère/tante/voisine est âgée et a besoin d’aide. Quand je lui propose de l’aider, elle se fâche. Je me sens perdu. Je ne sais pas comment m’impliquer. Qu’est-ce que je peux faire ? »

Marie-Claude Giguère s’appuie sur plusieurs années d’expérience professionnelle et personnelle pour trouver une réponse à cette question difficile et guider ses clients vers la solution la plus adaptée.

Depuis plus de vingt ans, Marie-Claude s’est investie auprès des personnes âgées, que ce soit en tant que récréologue dans des résidences ou en les aidant à trouver une nouvelle demeure. En 1999, elle fonde Services d’Aide aux Aînés, une entreprise spécialisée dans les services de relogement pour les personnes âgées. À travers un processus de consultation, les aînés et leur famille discutent de leurs besoins particuliers : est-ce que la personne âgée peut rester à la maison et, si ce choix est envisageable, quelles sont les différentes solutions qui existent ? Si un déménagement est nécessaire, Marie-Claude envisage avec eux les options possibles, les guide tout au long des diverses étapes du déménagement et, le cas échéant, les aide à réaliser la vente de leur maison. En 2005, cette mère de deux enfants devient courtière immobilière, puis en 2008 courtière immobilière agréée se destinant exclusivement aux besoins des aînés.

Marie-Claude détient un baccalauréat en Récréations et Loisirs de l’Université d’Ottawa. Elle est membre de la National Association of Senior Move Managers, de l’Association canadienne de gérontologie, de l’Association américaine du vieillissement et de PartÂge, un regroupement de professionnels qui proposent des produits et des services spécialement destinés aux personnes âgées, dont elle assure actuellement la présidence. Pendant cinq ans, elle a présidé le conseil d’administration d’un centre de jour pour aînés tout en poursuivant son implication dans la vie scolaire de ses enfants.

Ouvrir les conversations

En 2012, elle publie à compte d’auteur le livre Déménager ou non? Comment parler à un aîné de ses besoins actuels et des résidences pour personnes âgées qui a reçu divers prix aux Etats-Unis ainsi que des critiques 5 étoiles. Giguère travaille actuellement à l’écriture et à l’illustration d’un livre pour enfants (La Place de Mamie) qui s’intéresse plus particulièrement au langage que nous employons lorsqu’une personne âgée fait face à une perte d’autonomie et est confrontée aux limites de sa situation actuelle.

Cette auteure primée travaille en étroite collaboration avec les aînés et leurs familles à un moment très délicat de leur vie et leur fait profiter de sa connaissance approfondie des résidences privées pour personnes âgées ainsi que du milieu qui les entoure. En effet, elle a visité plus de 400 établissements privés situés pour la plupart dans la région du Grand Montréal, mais aussi dans d’autres régions du Canada, des Etats-Unis et de l’Europe. Créé en 2002, son premier guide intitulé 65+ questions à se poser avant de choisir une résidence (troisième tirage en 2011) présente en détails la première étape à suivre avant de se lancer à la recherche d’une résidence privée pour personnes âgées.

Pleinement consciente que personne ne souhaite déménager et ce, plus particulièrement dans une collectivité de retraités ou une résidence, le point de départ de la conversation se veut toujours l’exploration des possibilités pouvant faire en sorte qu’une personne reste chez elle.

Puisque nous vivons plus longtemps, plusieurs d’entre nous devront un jour apporter de l’aide à leurs parents, à un ami âgé ou à un voisin isolé. Quelque soit votre question ou votre situation, vous pouvez compter sur Services d’Aide aux Aînés.

Les parents de Marie-Claude

Les parents de Marie-Claude